Recette : de la bière aux fruits

Personnaliser sa bière fait maison en y ajoutant des fruits est très tendance. Il existe plusieurs possibilités pour réaliser cela. Pour un brassin, le résultat final dépend des méthodes d’ajout des fruits ainsi que de la quantité de ces derniers. Il convient alors de respecter certaines étapes pour obtenir un meilleur résultat et réussir sa recette.

Recette de bière fruitée

Les ingrédients principaux de la bière sont le malt, les levures, le houblon et l’eau. Pour réussir sa recette, il faut respecter un ratio pour le malt de base et le malt de spécialité. Pour la recette, vous devez d’abord choisir une recette de bière (ipa, blonde…) à laquelle il suffira d’incorporer les fruits. Le volume d’alcool dans la solution finale dépendra de la quantité de sucre que l’on aura ajouté.

Quelles sont les méthodes d’ajout de fruits ?

D’abord, les fruits peuvent être ajoutés sous plusieurs formes : sous forme de sirop, de compote, de jus de fruits, de fruits entiers stérilisés à l’avance, de fruits congelés ou encore sous forme de purée. Chacun peut choisir ce qui lui convient. Concernant le moment d’ajout, vous avez le choix entre deux techniques :

  • L’ajout de fruits pendant l’ébullition : l’ébullition est l’étape qui suit l’obtention du mout (mélange pâteux tiré de l’infusion du malt dans de l’eau). Cette technique permet d’éliminer tout risque d’infection. Le seul inconvénient c’est que beaucoup d’arômes seront perdus.
  • L’ajout de fruits pendant la fermentation : comme il existe deux grandes étapes de fermentation, il est possible de choisir le moment de la fermentation basse ou de la fermentation haute. Il est alors recommandé d’attendre la fin de la première fermentation avant d’ajouter les fruits, à partir du dixième jour environ. Ceci pour une meilleure qualité. Le plus tôt sera le mieux afin que le sucre soit consommé par les levures avant l’embouteillage. Aussi, il faut filtrer les fruits avant la mise en bouteille.

Quelle quantité de fruits ajouter ?

Cette quantité dépend généralement du fruit utilisé. De plus, le goût fruité recherché dépend des préférences de chacun. Par ailleurs, chaque fruit a sa puissance aromatique et la forme utilisée fait varier la concentration. Pour une première recette, il convient d’utiliser 100 grammes de fruits pour 1 litre de solution. Ensuite, vous adapterez cela progressivement en fonction de vos goûts. En général, la concentration de 100 g/l est la limite entre une forte et une légère concentration en fruits.

Pour un mélange de fruits, la saveur dominante sera bien évidemment celle du fruit ayant été ajouté en grande quantité.

Les précautions à prendre

La première chose à prendre en compte est la stérilisation des fruits pour éviter une contamination liée aux bactéries. Pour cela, il convient de choisir des fruits en bon état et de privilégier les fruits congelés. Enfin, si vous optez pour le broyage, certains fruits comme les abricots devront être dénoyautés pour optimiser la fermentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *