Bière : que sont les malteries et à quoi servent-elles ?

Le malt, une céréale très connue pour être l’ingrédient phare de la bière, est produit dans des usines nommées : les malteries. En effet, la malterie a été industrialisée depuis les années 1950 afin de répondre à la demande croissante des petites brasseries. Il est de ce fait très important de connaître ce secteur industriel et de connaître son fonctionnement, mais aussi la place qu’il occupe sur le marché. À travers cet article, nous vous expliquerons le rôle des malteries dans la production de bière.

Les malteries : processus de fabrication du malt

Comme vous devez vous en douter, les malteries sont des usines où est préparé le malt. En effet, le maltage a pour but de développer les céréales qui sont indispensables pour le brassage ultérieur. Cela est fait en suivant plusieurs étapes afin d’avoir un malt de bonne qualité qui sera par la suite acheminé vers les brasseries pour la production de bière.

  • La préparation

Il faut d’abord mûrir régulièrement les grains dans les silos où ils sont impérativement oxygénés. Cela permettra aux grains de respirer en libérant de l’eau et de la chaleur. On finit par le nettoyage des grains en les faisant passer par plusieurs tamis dans le but d’évacuer toutes les impuretés.

  • Le trempage

Le but de cette étape est en effet de fournir à l’orge toute l’eau, mais également l’oxygène nécessaire à sa germination. Pour ce faire, il faut les tremper pendant douze heures. Cette étape peut durer 40 à 60 heures pour une température comprise entre 12 et 14 degrés.

  • La germination

Afin de réussir la germination, le grain humide est stocké pendant une dizaine de jours dans le germoir où il est en perpétuel mouvement pour permettre à la graine de ne pas pourrir. Quand le grain est désormais germé, il est appelé malt vert.

  • Le touraillage

Après la germination, les grains sont transférés dans la touraille qui est un grand four ou les grains d’orge vont être grillés. Cela a pour but de permettre aux grains de trouver leurs colorations. En effet, le grain sera chauffé selon le type de malt que l’on souhaite obtenir.

  • Le dégermage

En effectuant un dégermage des grains, on élimine les grains qui ne sont pas encore germés. Puis, ils sont laissés deux ou trois semaines avant d’être brassés.

Retrouvez plus de détails sur la fabrication du malt sur ce lien !

Les malteries : quels sont leurs rôles dans la chaîne de fabrication ?

Comme nous vous l’avons expliqué ci-dessus, les brasseries sont en effet les principales clientes des malteries. Il existe aujourd’hui à travers le monde de grandes malteries internationales qui fournissent en malt les grandes et les petites firmes de productions de bières, tout comme la Malterie du Château dont je suis le dirigeant. Cela se fait en fonction du goût souhaité, mais également du type de bière à produire.

Vous devez retenir que le malt est un produit très important qui permet à l’industrie brassicole de réaliser au mieux sa mission. Les malteries subissent en effet une forte ascension sur le marché international. Retenez aussi qu’il n’y a pas que dans la production de boissons alcoolisées qu’elles sont spécialisées. Elles interviennent également beaucoup dans la filière agroalimentaire, ce qui est un avantage considérable quant à son accroissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *